PEYRONIE André
 

 

André Peyronie est né le 8 mai 1920 à Albi (Tarn). Le 16 février 1939, il est engagé volontaire pour cinq ans à l'Intendance Militaire d'Albi au titre du Bataillon de l'Air n°109 de Tours et est affecté à l'école de Rochefort le 22 février 1939.

Nommé caporal-chef le 30 octobre, il obtient le brevet supérieur de mécanicien avion le 3 novembre 1939. A cette même date, il est affecté au Bataillon de l'Air n°106 de Bordeaux.

Affecté à la base de Salon le 3 février 1940, il est nommé sergent le 16 avril 1940.

Désigné pour faire partie du détachement de renfort à destination du Levant, il embarque à Marseille le 27 novembre 1940 et arrive à Beyrouth le 8 décembre.

Il signe son acte d'engagement volontaire pour la durée de la guerre dans les F.A.F.L. le 5 août 1941 à Rayack. Affecté au G.C.I "Alsace" le 31 du même mois, il participe aux opérations en Libye.

Sur la demande du commandant Pouliquen, il est affecté au G.C.III "Normandie" le 15 septembre 1942 et arrive à Ivanovo en Russie le 29 novembre 1942.

Nommé sergent-chef le 1er mars 1943, il participe à la première campagne du groupe en qualité de mécanicien avion. Il est responsable tout particulièrement de l'entretien de l'avion de Marcel Lefèvre. Muté au Moyen-Orient, il est de retour à Rayack le 30 octobre 1943. Affecté au G.C.III/3 "Ardennes" le 1er janvier 1944, il embarque à Port-Saïd le 14 mai 1944 à destination d'Oran où il débarque une semaine plus tard.

Il participe à la campagne d'Afrique du Nord. Il embarque à Oran le 16 septembre 1944 pour Marseille où il arrive quatre jours plus tard. Il participe aux opérations de Provence puis fait mouvement avec son unité sur l'Alsace. La guerre terminée, il est détaché en Allemagne du 2 septembre au 5 octobre 1945. Dès son retour en France, il est démobilisé et rayé des contrôles de l'armée active le 9 octobre 1945. Le sergent-chef Peyronie est titulaire de la Médaille Militaire, la Médaille Commémorative 1939-1945 avec agrafes "Engagé Volontaire" "France" "Libération", la Médaille des Services Volontaires dans la France Libre et la Médaille d'Outre-Mer avec agrafe "Libye".

Rendu à la vie civile, André Peyronie fera carrière dans l'immobilier à Lyon où il se retire à la retraite et où il réside toujours actuellement.

 

 

Yves Donjon
Documentaliste du musée Normandie Niemen
Copyright 2002 Musée Normandie-Niemen-27700-Les Andelys.
TOUTES REPRODUCTIONS INTERDITES

2002 André Peyronie avec ses décorations désormais exposées au Mémorial. Il est accompagné de Yves Donjon sur la photo. 2005- Remise de l'Ordre Alexandre Newski à André Peyronie par le Général BELYKH attaché militaire de défense à l'ambassade de Russie en France. 2005- André peyronie entourée du Général BELYKH et Capitaine de Frégate POZNUKOV lors de la remise de la décoration