Général Louis DELFINO


Louis Delfino est né le 15 octobre 1912 à Nice (Alpes-Maritimes).
Il intègre Saint-Cyr en 1931 et s'engage dans l'aviation en 1933. Il obtient son brevet de pilote le 27 juillet 1934.
D'abord affecté dans l'aviation de reconnaissance, il demande à être intégré dans la chasse en 1938. La guerre survient alors qu'il est capitaine adjoint au commandant du Groupe I/4 stationné à Reims.
Pendant la Campagne de France, il prend le commandement de la 4ème escadrille du Groupe de Chasse II/9 et se distingue par sept victoires aériennes.
Au moment de l'Armistice, il rejoint le Groupe I/4 qui échappe aux mesures de dissolution, et reste fidèle à son unité qui est engagée au sein des forces de Vichy lors de l'attaque de Dakar.
Après le débarquement des Alliés en Afrique du Nord et le ralliement de l'Armée d'Afrique, le Groupe I/4 est équipé de "Bell Airacobra" et utilisé pour des activités de Coastal Command. Lassé de ces missions qu'il trouve fastidieuses et peu glorieuses, Louis Delfino se porte volontaire pour le front oriental et rejoint le "Normandie" en Union Soviétique le 28 février 1944.
Trois mois plus tard commence la deuxième campagne. Delfino est promu commandant et se distingue par un nombre important de victoires aériennes.
Le 12 novembre, il est nommé commandant en second du groupe "Normandie-Niémen" et, le 12 décembre, il remplace le commandant Pouyade parti en permission à Paris. Pouyade ne pouvant revenir en Union Soviétique, Delfino prend le commandement de l'unité française lors de la dernière campagne de Prusse Orientale, entre décembre 1944 et mai 1945.
Le 26 avril 1945, le général de Gaulle lui confère le grade de lieutenant-colonel et, le 20 juin suivant, le colonel Delfino rejoint la terre française en compagnie des pilotes du "Normandie-Niémen", à bord des quarante "Yak 3" du groupe offerts par Staline en témoigne de reconnaissance.
Le colonel Delfino termine la guerre avec 20 victoires aériennes dont 16 homologuées. Louis Delfino poursuit alors une très brillante carrière au sein de l'armée de l'Air. Il est promu au grade de général de Division Aérienne en mars 1961 et de général d'Armée Aérienne en janvier 1964.
Il a rempli tous les postes déterminants de la Défense Aérienne : chef d'Etat-Major, commandant de Zone, commandant de toute la Défense Aérienne, et enfin il eut le grand honneur de commander la glorieuse Ecole de l'Air. En 1964, il est nommé Inspecteur Général de l'armée de l'Air. Le général Delfino meurt brutalement des suites d'une attaque cardiaque, le 11 juin 1968.
Il avait 4500 heures de vol à son actif.
Grand Croix de la Légion d'Honneur, il était titulaire des plus hautes distinctions militaires françaises et soviétiques, notamment de la Croix de Guerre, Ordre du Drapeau Rouge, Ordre de la Guerre pour la Patrie et Médaille de la Victoire.
Il repose dans le cimetière de Caucade à Nice (Alpes-Maritimes).
A Nice, un boulevard porte le nom de "Bld du général Delfino" et à Drachenbronn (Bas-Rhin), une rue lui rend également hommage.


Yves Donjon
Documentaliste du musée Normandie Niemen
Copyright 2002 Musée Normandie-Niemen-27700-Les Andelys.
TOUTES REPRODUCTIONS INTERDITES