Commandant Joseph POULIQUEN


Joseph Pouliquen est né le 20 novembre 1897 à Saint-Malo (Ille-et-Vilaine).
Ancien combattant de la guerre 1914-1918, il est entré dans l'aviation en novembre 1917 après avoir été blessé dans l'infanterie, au Chemin des Dames.
Il réussit à accomplir en 1918 une trentaine de missions sur "Bréguet 14" au G.B.III. puis une vingtaine en 1919 en Tchécoslovaquie, contre les Bolcheviks.
Mobilisé en 1939 à Toulouse puis à Orly, il est muté à sa demande au Moyen-Orient où il eut la chance d'obtenir un très beau commandement : la base de Palmyre, en plein désert de Syrie.
Après l'Armistice de 1940, capitaine de réserve, il est démobilisé, et libre de tout engagement vis-à-vis de l'armée, il décide de rejoindre le général de Gaulle.
Il part alors par ses propres moyens. Démobilisé à Oran et rapatrié en France, il règle ses affaires de famille restée en Bretagne à Saint-Malo occupée par l'ennemi. Puis il passe à Lyon où était replié le journal "Paris-Soir" où il dirigeait jusqu'à la mobilisation le service des petites annonces qu'il avait créé en 1931.
Il obtint facilement un "ordre de mission" d'envoyé spécial chargé d'effectuer un reportage (fictif !) en Afrique.
Après de nombreuses pérégrinations il parvint enfin à Sierra-Léone, alors encore colonie britannique où il contacte, à Freetown, le premier représentant du général de Gaulle qui informa Londres de son ralliement aux F.A.F.L.(Mle n°31350).
Il part alors pour le Liban, à Beyrouth. Il fut affecté au G.C. I "Alsace", alors en formation à Rayack comme adjoint du commandant Tulasne.
Par la suite, nommé commandant du groupe détaché à la Royal Air Force et engagé en opérations dans le désert de Libye, il apprit qu'un nouveau groupe de chasse devait être créé pour combattre en Russie... et que la formation de cette unité lui était confiée.
C'est sur sa proposition à Londres que le G.C. III prend le nom de "Normandie".
Il est donc dès le 1er septembre 1942, le premier commandant de cette unité et il quitte l'U.R.S.S. le 22 février 1943, étant appelé à d'autres fonctions au groupe "Lorraine". Après l'Armistice de 1945, il devient antiquaire à St-Paul-de-Vence.
Grand Officier de la Légion d'Honneur, Compagnon de la Libération, Médaille Militaire, Croix de Guerre, Officier de l'Ordre de l'Empire Britannique, Croix de Guerre Tchécoslovaque, Ordre de la Guerre pour la Patrie, Médaille de la Victoire.
Le colonel Joseph Pouliquen est décédé le 24 septembre 1988.
Il est inhumé au cimetière de Saint-Méloir-des Ondes (Ille-et-Vilaine).
A St-Malo, une plaque a été apposée sur les remparts de la ville en son honneur.
 

Yves Donjon
Documentaliste du musée Normandie Niemen
Copyright 2002 Musée Normandie-Niemen-27700-Les Andelys.
TOUTES REPRODUCTIONS INTERDITES